Archives – Christian Tissier à Ronchin – 02-12-2012

Tissier-a-Ronchin-007-1-

Ce dimanche 18 novembre 2012, nous avons eu le plaisir et l’honneur de recevoir Christian Tissier, 7ème Dan Shihan Aïkikaï de Tokyo, au sein de notre dojo de Ronchin.

Pour cette occasion 150 aïkidokas nous ont rejoints ; ils venaient des clubs environnants, de diverses régions de France mais aussi au delà de nos frontières : Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni  et Allemagne.

Christian Tissier, pendant presque 4 heures, de façon logique et pédagogique, a abordé l’Aïkido tout en restant bienveillant et abordable vis à vis des pratiquants.

Il a mis l’accent sur quelques principes fondamentaux de la pratique de l’Aïkido pour une meilleure compréhension de cet art martial et une meilleure pratique.

Il nous a parle de la notion d’égalité en mettant  l’accent sur le rôle du Uké, qui ne doit pas venir dans l’intention de chuter.

« Son but n’est pas de fuir, mais d’annuler le mouvement de tori pour revenir à la position d’égalité. Chaque fois qu’il y a un arrêt dans la réalisation de la technique, c’est une opportunité pour le uké de revenir à égalité. Quant a la chute, c’est la manière d’annuler le mouvement du partenaire. La façon dont le Uké envisage sa façon d’égaliser le mouvement conditionne les attitudes de tori. Le Uké, dans sa façon de se comporter modifie donc la technique du Tori et le ramène à la technique exacte. Si le tori est mal placé, il ne doit pas chercher à « replacer » son partenaire mais plutôt à se replacer par rapport au partenaire« .

On perçoit mieux que Uké est là pour faire progresser Tori.

Il nous parle également de la rencontre des deux partenaires vers un même point de convergence, amenant à la chute du partenaire. Pour arriver à ce point de convergence, il nous faut coordonner le principe de sécurité (pour envisager le danger), le respect de l’intégrité (de soi et d’autrui), le contrôle de l’axe,…

Merci à Dominique d’avoir convié un invité de cette envergure. Nous avons pu bénéficier d’un enseignement riche, de qualité et qui nous ramène à l’essence même de l’Aïkido.

Et aussi un grand merci à Ines ainsi qu’aux aïkidokas de Ronchin pour la partie logistique.

Enfin, comme il se doit : « dōmo arigatō gozaimasu »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.